Corriger son manuscrit : la relecture

Ça y est, vous avez terminé le premier jet de votre roman. Bravo ! Vous allez à présent aborder l’étape délicate de la relecture et de la réécriture. Un bon conseil : faites-le aussi relire autour de vous. Eh oui ! Un manuscrit doit être lu et relu avant d’être jeté dans l’arène et on n’est pas toujours un bon lecteur de soi-même.

SOS manuscrit

Bien sûr, vous ne confierez pas votre « bébé » à n’importe qui : votre entourage peut être bien intentionné et vous dire qu’il trouve votre manuscrit génial pour ne pas vous faire de peine ou, à l’inverse, vous sacquer histoire de vous rendre service…  Dans les deux cas, ce n’est pas le genre de retour qui fait progresser. Trouvez des relecteurs qui auront suffisamment de recul pour vous dire ce qui fonctionne et ce qui ne fonctionne pas. Vous pourrez ensuite vous lancer dans la correction et la réécriture en tenant compte de leurs remarques, avant de leur demander une ultime relecture.

Ne faites pas l’impasse sur cette dernière relecture ! Parfois, on croit améliorer un manuscrit et les corrections apportées créent de nouveaux problèmes. La preuve par l’exemple : si vous ne vous relisez pas ou ne vous faites pas relire, comment saurez-vous que

– vous avez supprimé un paragraphe en oubliant qu’il contenait un dialogue indispensable à la compréhension du chapitre suivant ;

– vous avez fait un copié-collé quelque part et, en le reportant, vous en avez coupé un morceau ;

– vous avez réécrit une page entière… mais, ce faisant, vous avez perdu la voix narrative de votre récit ;

– vous avez remplacé un mot par un autre pour supprimer une répétition… en créant ainsi une nouvelle ;

– vous avez interverti l’ordre des chapitres sans vérifier que le troisième faisait entrer en scène un nouveau personnage qui, de ce fait, est déjà là au chapitre deux ;

– en réécrivant entièrement le début de votre manuscrit (beaucoup trop laborieux, vous avez bien fait… ) vous avez supprimé des informations importantes qui auraient besoin d’être réinjectées au fil du récit ;

– vous avez décidé de changer de point de vue et de revenir à ce bon vieux narrateur omniscient, oui, pourquoi pas… mais certains chapitres gardent encore des passages écrits à la première personne…

Et si, décidément, vous ne trouvez personne autour de vous qui soit disposé à vous relire, nos ateliers individuels vous proposent différentes solutions  !
Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s