Réveillez votre créativité en 5 étapes

Vous manquez d’idées ? Vous avez l’impression que tout ce que vous produisez a déjà été dit, écrit, pensé ?… La feuille blanche vous donne le tournis ? C’est le moment de déclencher le plan B.

Bonne nouvelle : tout le monde nait avec un potentiel créatif. Mauvaise nouvelle : il s’érode avec le temps… surtout quand il est peu sollicité. Hélas, on a souvent tendance à se satisfaire de la première idée venue. L’esprit, comme le corps, aime son petit confort… et le confort va rarement de pair avec l’ébullition créative ! Alors, quand Woody Allen affirme « entre la première et la deuxième voie, je choisis toujours la troisième », on prend ça comme une boutade. Qui résume pourtant bien ce qu’est la créativité : chercher à quitter les sentiers battus. A vos marques…

Etape numéro 1 : changez de stylo

Pour relancer votre créativité, apprenez à sortir de votre routine. Vous écrivez uniquement au clavier ? Achetez un carnet, un cahier, écrivez sur des feuilles volantes, des post-it, des tickets de métro (eh oui : le format peut aussi générer des textes surprenants tout simplement parce que la contrainte, paradoxalement, est créative). A l’inverse, si vous êtes plutôt adepte du « premier jet » sur papier, écrivez cette fois-ci directement à l’ordinateur.

Etape numéro 2 : changez de décor

Vous ne pouvez écrire qu’à la table de la cuisine, ou dans le bureau que vous avez aménagé à cet effet ? Allez vous installer au café, à la bibliothèque ou sur un banc, au soleil. Et si vous préférez toujours écrire dans les lieux publics, rentrez chez vous et installez-vous à la cuisine pour faire votre page d’écriture.

Etape numéro 3 : changez de regard

Vous avez l’habitude d’écrire à la première personne ? Essayez la troisième personne et adoptez, pour changer, le point de vue du conteur (profitez-en pour relire quelques contes de Grimm). Ou, au contraire, inventez un « je » qui ne soit pas vous, mais un narrateur auquel vous inventerez un passé, un présent et des perspectives inattendues. Ecrivez la partition d’un homme si vous êtes une femme et inversement. Mettez-vous dans la peau d’un enfant de moins de dix ans et racontez le monde vu par ses yeux, ou dans la tête d’un vieillard et regardez la vie de sa fenêtre… Imaginez que le « je » de votre narrateur appartient à un animal ou à un objet. Trouvez d’autres idées pour changer de regard et… amusez-vous !

Etape numéro 4 : jouez avec les contraintes

On l’a dit plus haut : la contrainte est créative. Parce qu’en se focalisant sur la contrainte, l’esprit oublie la peur de la feuille blanche. Ouvrez un livre au hasard et choisissez un mot puis un autre et encore un autre. Ecrivez une phrase ou une demi-page qui les utilise. Ou bien choisissez dans un magazine une photo qui sera le point de départ d’un récit. Ou encore, faites une liste de vos rêves (pas ceux que vous faites en dormant, mais ceux qui vous tiennent à cœur et que vous aimeriez réaliser). Choisissez-en un et écrivez un texte où vous vous mettez en scène en train de le réaliser.

Etape numéro 5 : oubliez votre ego !

Le premier obstacle à la créativité (et à l’écriture) c’est le jugement qu’on porte sur ses propres créations. Un jugement souvent a priori et source de nombreux blocages. Souvenez-vous que l’écriture est un processus et que les tentatives, les balbutiements, les brouillons sont des étapes… nécessaires.

Publicités

Répondre

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s