5 questions à se poser avant d’écrire une nouvelle

5 questions à se poser avant d’écrire une nouvelle

 

Vous avez plein d’idées pour écrire une nouvelle mais vous vous demandez par où commencer… Voici 5 questions à vous poser avant de vous lancer.

1- quelle est la situation de départ ? Qu’est-ce qui vient la perturber ?

Trouvez quel est l’incident qui va perturber le quotidien de vos personnages et les pousser à agir. Puis demandez-vous où commence le récit : avant  l’incident déclencheur ou après ? A moins qu’il ne commence avec lui ?  Que donnerait le récit si vous démarriez à un autre moment ?

2- qui raconte ?

Déterminez qui raconte l’histoire : le personnage principal ? Un témoin ? Un narrateur extérieur ? Le point de vue choisi est-il le meilleur  pour raconter cette histoire-là entre toutes ? Si vous en êtes persuadé, n’en changez surtout pas au cours du récit.

3 – qui sont les personnages ? Qu’est-ce qu’ils veulent ?

Les personnages dans la nouvelle sont moins nombreux et moins caractérisés que dans le roman (question de format). Ce qui ne veut pas dire qu’ils doivent être traités par dessous la jambe ! Cherchez ce qui est le plus caractéristique dans leur apparence et leur comportement et concentrez-vous sur leur enjeu : jusqu’où chacun est-il prêt à aller pour obtenir ce qu’il veut ? Quelles conséquences et quels rebondissements éventuels cela peut-il entraîner ?

4- évitez les temps morts

Une nouvelle doit pouvoir se lire d’un trait : une fois que vous aurez terminé le premier jet, relisez soigneusement pour vérifier qu’il n’y a pas de temps morts et de termes inutiles. Tel passage est-il nécessaire pour faire avancer l’action ? Tel mot est-il indispensable à la compréhension du texte ? Si la réponse est non, effacez-les sans états d’âme !

5- une chute, oui… mais laquelle ?

Vous avez choisi d’écrire une nouvelle à chute ? Pour que la chute produise un maximum d’effet sur le lecteur, elle doit être mise en place dès le départ : pour être crédible et convaincante, elle doit apparaître comme un prolongement logique et naturel de votre récit. En clair, évitez les chutes « téléphonées », les fins-clichés, les dénouements trop évidents ou trop décalés…

Vous aimez la nouvelle et souhaitez approfondir les techniques narratives propres à ce genre littéraire ? L’Atelier de la Nouvelle vous donne rendez-vous 2 fois par mois tout au long de l’année. Ou encore lisez Comment écrire une nouvelle paru chez Enviedécrire Editions.

Répondre

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s