Résolution n°1 : écrire tous les jours

femme écrivant.jpg

Comme chaque nouvel an, les bonnes résolutions pointent le bout de leur nez. Puis l’année passe… On les oublie.  Mais cette fois-ci, promis juré, on va tenir ! Parce qu’il y a plein de raisons d’écrire tous les jours de l’année.

Ecrire tous les jours stimule la créativité

Si on écrit tous les jours, les idées surgissent plus facilement. Un truc pour vous faciliter les choses : gardez en permanence un carnet de notes sur vous, vous ne pourrez plus vous en passer. Au bout de 365 jours, vous aurez une moisson de textes…

Ecrire tous les jours vaccine contre l’angoisse de la page blanche

N’attendez pas l’inspiration, elle est si capricieuse ! Écrire chaque jour, même peu, vous prouvera que vous n’avez pas besoin d’être inspiré pour écrire. Plus vous aurez l’habitude d’écrire, plus ce sera facile… et les risques de blocage diminueront à proportion : adieu l’angoisse de la page blanche !

Ecrire tous les jours  permet de se renouveler

La plupart des auteurs pratiquent une seule forme d’écriture : roman, nouvelle, autobiographie, écriture de scénario ou de chanson… Écrire tous les jours permet de frotter sa plume à des champs littéraires différents. Votre temps est limité ? Essayez les formes brèves : poème, micro-fiction, haiku… Si vous êtes plutôt un habitué du genre autobiographique, essayez la fiction : écrivez une nouvelle ou un conte fantastique. Si vous peinez sur un roman, changez-vous les idées le temps d’écrire un poème, une chanson, une micro-nouvelle… Sortez de vos rails et n’ayez pas peur de l’inconnu !

Ecrire tous les jours combat le perfectionnisme

Stendhal disait : « Ecrire chaque jour, génie ou non ».  Quelques pages d’écriture  « sans génie»  ne seront pas du temps perdu, au contraire : écrire, même peu, même des choses sans importance, entretient l’envie d’écrire ! Méfiez-vous du perfectionnisme qui peut devenir une entrave. Vous n’êtes pas obligé de produire chaque jour un texte de concours…

Ecrire tous les jours fait progresser un manuscrit

Tous les écrivains vous le diront, s’il est une « recette » et une seule pour terminer un manuscrit, c’est bien celle-là : écrire chaque jour, peu ou beaucoup (c’est selon). Mais chaque jour. Vous resterez ainsi proche de vos personnages, vous ne vous noierez pas dans l’intrigue et surtout, vous risquerez moins de perdre l’élan, la motivation nécessaires à l’écriture d’un manuscrit au long cours !…

Pour vous aider à repartir du bon pied, le stage de remise en forme créative du 22 janvier vous propose de faire l’écriture buissonnière : une journée entière pour redonner du punch à votre écriture… en vous amusant !
Publicités

Trouver le temps d’écrire

« J’ai trop de choses à faire pour écrire aujourd’hui »…« J’écrirai ce soir… ou demain »… « Je n’arrive pas à trouver le temps de terminer mon roman… »

Des milliers d’écrivains partagent la même lamentation. Et ils ont raison — il y a beaucoup à faire dans la vie. Nous n’avons jamais assez de temps pour tout. Mais si vous désirez véritablement réussir dans l’écriture, vous trouverez le temps.

Un de mes proches amis travaille sur le même roman depuis treize ans. Je crois qu’il ne le finira jamais. Il est bien trop occupé.

Trouver du temps pour écrire pose un problème majeur à tant d’écrivains — aussi bien les amateurs que les pros — que j’ai pensé qu’il fallait explorer davantage la question.

En tant que membre de nombreux cercles d’écriture, j’entends tant de personnes déclarer « Je n’ai pas assez de temps pour écrire ». Ce que je crois, c’est que certaines d’entre elles veulent plutôt dire « Je n’ai pas de moment assez long qui me permette de m’asseoir et de tout laisser sortir d’un seul coup ».

Il fut un temps où ceci était aussi un obstacle pour moi. Je travaillais quinze heures par jour, revenais à la maison pour vérifier mes emails et mettre à jour le site Fiction Factor, et tous les aspects de la vie familiale étaient à ma charge. Ma vie ne m’accordait presque aucun instant pour faire ce que j’aimais le plus – écrire !

J’ai fini par me rendre compte que je n’avais pas besoin d’un jour entier de liberté ou d’une semaine complète simplement pour extraire ces idées de ma tête et les coucher sur papier (ou les taper sur ordinateur, selon le cas). Un moment de libre pendant ma pause-déjeuner était tout ce dont j’avais besoin pour écrire une formidable scène de combat. Parler dans un dictaphone en rentrant du travail me faisait gagner un temps précieux pour terminer une nouvelle. Me lever une heure plus tôt pendant une semaine (Oooh, comme je pouvais détester cela !), me permettait de délivrer mon personnage d’une situation délicate. Un « non » poli à une invitation à dîner me donnait du temps pour réviser la version finale d’un roman.

Nous disposons tous de tant de moments perdus pendant la journée, dont nous pourrions tirer un meilleur parti en les consacrant à l’écriture. Malheureusement, ceux d’entre nous qui les utilisent correctement sont peu nombreux. La télévision, Internet, les emails, les amis et la famille, le travail, les corvées, les activités sociales… tant de choses qui nous poussent à mettre notre Muse de côté et nous éloignent de cette corvée qu’est l’écriture (…)

La distraction est l’ennemi le plus nuisible à la créativité. La sonnerie d’un téléphone peut amener une Muse à se cacher durant des heures. Un programme de travail chargé peut tuer la créativité. L’attrait de la télévision peut pousser n’importe quel écrivain à paresser sur le sofa pendant des heures. Des enfants qui crient peuvent taper sur les nerfs les plus tolérants (…)

Quand vous écrivez, efforcez-vous de barrer la route aux distractions. Décrochez le téléphone. Fermez votre logiciel de messagerie. Écrivez quand le monde autour de vous est le moins enclin à vous déranger. Si cela vous est impossible, alors choisissez un endroit où la distraction n’a pas sa place. Une bibliothèque est l’endroit parfait pour cela. Un parc ou une réserve tranquille peuvent inspirer de merveilleux scénarii… »

Ce texte est extrait de l’article Combattre la procrastination – Libérer du temps pour écrire, écrit par Lee Masterson pour le site Derniermot.net

Vous y trouverez une foule de conseils et les astuces d’écrivains chevronnés pour combattre leur pire ennemi face à la page blanche : eux-mêmes !

Certaines personnes fréquentent les ateliers d’écriture parce que c’est le seul moyen pour elles de trouver le temps d’écrire.

Et vous, comment faites-vous  ?

images-1